Si la caméra embarquée sur le casque a été bannie des pistes de course, aucune loi n’interdit clairement un motard ordinaire d’installer une GoPro sur son casque de moto. En revanche, pour rester dans la légalité, il faudra faire attention à la manière dont vous fixez la caméra sur votre casque. Assurez-vous également que celle-ci soit homologuée, car la norme a changé !

Un casque homologué et une fixation GoPro pour éviter les problèmes

Il est bon de savoir que la norme 22-05 est passée à 22-06. Mais qu’y a-t-il de nouveau dans cette nouvelle norme ? Eh bien, elle comporte un élément qui concerne justement les accessoires comme la GoPro. Chaque casque est désormais testé avec tous les accessoires qui peuvent le composer, ce qui n’a pas été vraiment le cas auparavant.

Cela signifie que les nouveaux casques pourront accueillir une caméra embarquée. Il n'y a donc pas de problème à monter une GoPro sur votre casque tant que vous ne le percez pas. Pour éviter les ennuis avec les forces de l’ordre, pensez à vous procurer une fixation pour installer la GoPro sur votre casque.  

Attention à l’endroit où vous posez votre GoPro !

Bien qu’il n’y ait pas encore de texte législatif sur ce sujet, la GoPro est tolérée à partir du moment qu’elle n’est pas fixée sur la mentonnière de votre casque. Ceux qui sont adeptes des vidéos en POV ultra-réalistes vont probablement râler, mais il faut admettre que cette mesure est justifiée.

D’abord, le fait de fixer la caméra embarquée sur la mentonnière de votre casque peut vous gêner dans le contrôle des angles morts. Et en cas de choc, la caméra risque d’être projetée sur votre gorge ou de monter dans le visage si la mentonnière ou la visière vient à se casser.

Pour votre propre sécurité, il est conseillé de fixer votre GoPro sur le dessus de votre casque ou sur le côté.

La caméra montée sur le dessus permet de filmer tout ce que le motard voit. Ce type de montage vous donne la sensation la plus proche du POV. Le montage sur le dessus est également une bonne chose, car cela signifie que la caméra est la plus éloignée de la moto. Les vibrations ne l'affectent donc pas autant.

Alors que le montage frontal du casque vous donne un angle centré, le montage latéral vous donnera des angles légèrement décentrés. Ce type de montage permet d'obtenir un profil plus bas que le montage supérieur. Cela signifie moins de résistance au vent et moins de risques que la caméra s'accroche à quelque chose au-dessus de vous.

Il y a aussi la question du droit à l’image et de l’anonymat

Nombreuses sont les raisons qui poussent les motards à utiliser une caméra embarquée. Nous allons d’ailleurs y revenir plus tard, mais quelle que soit la raison, vous ne pouvez pas diffuser toutes les vidéos prises sur la route. La loi indique que si votre vidéo comporte des personnes identifiables, il vous faudra obtenir l’accord de ces dernières pour pouvoir diffuser votre vidéo au grand public. En principe, cet accord doit être effectué par écrit. Ce qui rend les choses un peu plus difficile, il faut bien le reconnaitre.

Évidemment, ce sera encore plus difficile (voire impossible) d’obtenir cet accord si vous souhaitez diffuser une vidéo dans laquelle vous avez capturé les comportements dangereux des autres usagers de la route. Dans ce cas, vous êtes dans l’obligation de flouter le visage ou la plaque d’immatriculation afin de garantir l’anonymat lors de la diffusion sur les réseaux sociaux ou sur YouTube. Sans cela, la personne concernée pourra vous poursuivre en justice.  

Mais alors, à quoi bon servira une caméra embarquée ?

Beaucoup de gens ont commencé à installer des caméras sur leurs voitures pour de nombreuses raisons différentes. Mais dans la majorité des cas, c’est pour avoir une preuve en image de ce qui s’est réellement passé en cas d’accident, car une vidéo ne ment pas. Cette même raison s'applique aux motos, si ce n'est plus. Image à l’appui.

Le fait est que lorsque vous êtes sur votre moto, vous êtes beaucoup plus susceptible d’avoir un accident. Les autres usagers de la route, notamment les automobilistes, ne pensent pas nécessairement aux motos sur la route. Ils n'ont pas l'habitude de les voir à côté de leurs voitures, et il est important que vous obteniez des preuves vidéo pour vous soutenir dans la situation malheureuse où vous avez eu un accident.

Si vous disposez d'un enregistrement vidéo montrant toutes les circonstances ayant conduit à l'accident, peu importe ce que dit l'autre personne, vous disposez d'une preuve vidéo complète. Par ailleurs, il arrive souvent que les personnes en état de choc ne soient pas en mesure de décrire avec précision ce qui s'est passé. Une vidéo est un témoin irréprochable pouvant vous protéger des circonstances malheureuses qui peuvent arriver un jour.

Avis de nos clients :
4.8/5