Purger ses freins moto

Le liquide de frein présent dans votre moto s’use au fur et à mesure de vos trajets. C’est pourquoi il est important de purger ses freins de moto régulièrement. C’est une opération qui n’est pas difficile à exécuter mais pour laquelle il est nécessaire d’être minutieux et bien renseigné avant de se lancer, étant donné l’importance des freins sur une moto.

Pourquoi purger son liquide de frein moto ?

Le liquide de frein est un consommable, au même titre que votre huile moteur. Cela signifie qu’avec le temps et les kilomètres, celui-ci s’use. De plus, le liquide de frein est hydrophile. Il absorbe facilement l’humidité. Et quand le liquide chauffe , l’eau se vaporise et cela vient dégrader la qualité de votre freinage car les bulles d’air sont compressible et le levier devient mou. Avec le temps, cela n’est pas bon pour le liquide de frein. La purge est la seule solution pour pallier cette usure puisqu’un liquide neuf prend place dans le système.

La purge de frein est une opération qui peut facilement s’effectuer seul, sauf si vous possédez un freinage couplé avant-arrière. Il est préférable, dans ce cas précis, de s’adresser à un professionnel. Comptez entre 30 minutes et 1h en fonction de votre expérience.

Quand effectuer sa purge de frein moto ?

En règle générale, la purge de frein moto s’effectue tous les deux ans. Cependant, ce n’est pas une science exacte. Vous pouvez le vérifier une fois par an, si vous le souhaitez. Vous pouvez également être attentif à la sensation de freinage. Si vous remarquez que le freinage est plus long ou plus difficile. N'hésitez pas à purger ou à faire purger vos freins moto. 

Quel liquide de frein acheter ?

Le liquide de frein répond à des standards mis en place par le DOT, le Department of Transportation américain. Le DOT est l’équivalent, pour nous français, de notre ministère des transports. 

Vous trouverez 3 différentes qualités de liquide de frein répondant à différentes contraintes : 

  • DOT 3
  • DOT 4
  • DOT 5.1

Si vous souhaitez connaître le liquide de frein à utiliser lors de la purge de frein de votre moto, c’est très simple ! Il suffit de regarder le couvercle de votre bocal de liquide de frein. La réponse s’y trouvera. Une fois cette information récoltée, il ne vous reste plus qu’à vous en procurer avant de procéder à la purge.

Il est important de respecter les consignes fabricant et d’utiliser le liquide de frein indiqué. En fonction de vos durites, vous devrez utiliser un liquide très précis. C’est pourquoi il est préférable d’éviter de mettre un liquide de frein qui n’est pas adapté à votre moto. 

Le matériel nécessaire à la purge du liquide de frein

Les étapes à suivre

Préparation de votre matériel et de votre moto

Avant toute chose, il est important de vérifier que vous avez tout le matériel nécessaire à la purge à portée de main. Vous gagnerez du temps à ne pas faire des allers-retours inutiles dès que vous avez besoin d’un outil.

Préparez votre bidon. Perforer le bidon et faire passer la durite par le trou. Une fois le bidon prêt, versez un peu de liquide de frein au fond du bidon et enfoncez-y le tuyau de manière à ce que le bout de celui-ci soit immergé dans ce même liquide.

Le liquide de frein est un liquide corrosif. C’est pourquoi il est important de protéger les zones de votre moto qui sont le plus susceptibles d’être victimes de projections de liquide de frein lors de la purge. Prenez soin d’entourer le bocal du liquide de frein avec des chiffons ou du papier absorbant afin d’éviter les coulures lors du versement. N’hésitez pas à mettre un chiffon sur le poste de pilotage également. Si du liquide de frein entre en contact avec la moto, pensez à verser de l’eau immédiatement dessus. Cela coupera la réaction chimique du liquide et préservera votre moto.

Procédez à la vidange du liquide usagé

Une fois que votre poste de travail est préparé, il faut maintenant ouvrir le bocal du liquide de frein. Mettez bien de côté les vis pour les réutiliser lorsqu’il faudra fermer le bocal. Si une ou plusieurs vis sont grippées, prenez un tournevis qui possède la bonne empreinte. Une fois celui-ci en place, tapez légèrement dessus avec un maillet pour que ça rentre bien dans la tête de la vis et que ça libère le filetage. Après cela, vous remarquerez qu’il sera plus simple de tourner la vis. N’oubliez pas de la changer par la suite.

Une fois le bocal ouvert, il faut le vider. Pour cela, une seringue fera l’affaire si vous avez réussi à vous en procurer une. Cependant, vous pourrez utiliser du papier pour venir absorber le liquide, ce qui sera toutefois plus long comme alternative. Dans les deux cas, il faudra ensuite bien nettoyer le bocal pour éviter les dépôts de liquide de frein.

Remplissage du bocal avec le nouveau liquide

C’est une étape importante. En effet, lors de la purge, c’est ce liquide qui viendra en remplacement dans l’ancien. Alors, si vous oubliez, des bulles d’air vont se former et cela vous coûtera du temps et du liquide lorsqu’il faudra vous en débarrasser. 

Mise en place du kit de purge ou de votre bidon

Le travail préparatoire du côté du bocal de liquide de frein est terminé. Nous allons maintenant passer du côté des étriers de frein. Retirez le capuchon en caoutchouc qui est là en protection de la vis de purge. Positionnez l'œil de votre clé plate autour de la vis de purge et procédez au raccordement du tuyau sur la vis de purge. Toutes les étapes préparatoires sont terminées, il ne vous reste plus qu’à purger !

Procédez à la purge du liquide de frein

Pour commencer la purge, pressez le levier de frein, ou la pédale à plusieurs reprises pour le mettre en pression, comme si vous freiniez. En maintenant le levier ou la pédale, desserrez la vis de purge à l’aide de la clé plate. Vous sentirez la pression au niveau du levier s’amollir. Le liquide présent dans le circuit va commencer à s’écouler dans le bidon et être remplacé par le liquide neuf versé dans le bocal. Resserrez la vis de purge et ne lâchez le levier qu’après l’avoir fait. Ne surtout pas relâcher le levier tant que la vis de purge n’est pas resserrée.

Répétez l’opération et terminez la purge

Répétez ensuite cette opération jusqu’à ce que le liquide qui passe dans le tuyau soit clair et sans bulles, c’est pourquoi il est préférable d’avoir un tuyau transparent. Pendant la purge, vérifiez régulièrement le niveau de liquide de frein neuf dans le bocal et pensez à en remettre de temps en temps pour ne pas en manquer et éviter de faire entrer de l’air dans le circuit.

Répétez cette opération pour tous les étriers.

Fermez votre bocal de liquide de frein et effectuez un contrôle

Une fois la purge effectuée sur tous les étriers, faites le niveau de liquide de frein une dernière fois et refermez-le. Si vos plaquettes sont neuves, remplissez le bocal au niveau maximum. Si vos plaquettes sont déjà usées, ne le remplissez pas au niveau maximum mais adaptez le niveau en fonction de l’usure de celles-ci. Si elles sont trop usées, n’hésitez pas à les changer. Contrôlez ensuite la sensation du levier de frein. Celui-ci ne doit pas être spongieux mais ferme.

Nettoyage des projections et coulures

Retirez le tuyau et remettez en place le capuchon en caoutchouc sur votre vis de purge. N’oubliez pas : le liquide de frein est très corrosif, faites attention à en faire tomber le moins de gouttes possible lors du retrait.

À l’aide d’un chiffon propre et du nettoyant frein, nettoyez les traces présentes sur l’étrier afin de le rendre impeccable.

Effectuez un test de votre freinage

La purge des freins moto est une étape importante mais il ne faut pas se lancer à grande vitesse sur route après l’avoir effectué. Vous devez d’abord tester votre freinage à vitesse assez basse. Si, lors de ce test, vous ne remarquez pas de problème particulier, vous pourrez alors reprendre la route de manière normale.

Avis de nos clients :
4.8/5