C'est un fait, les deux roues sont des véhicules particulièrement vulnérables sur la route. Nombreux sont les accidents, impliquant un tiers, surviennent parce que le motard n'a pas été "vu" à temps. Les collisions arrivent le plus souvent au milieu d'une intersection ou lors d'un dépassement. Il est donc impératif de se faire bien voir de tous les autres usagers. Pour atteindre cet objectif, de simples petites modifications suffisent. Les feux additionnels font partie de ces alternatives particulièrement appréciables.

visibilité d'une moto de nuit

Pourquoi monter des feux additionnels sur une moto ?

De plus en plus de motards font ce choix. Pourquoi ? Tout simplement dans le but d'améliorer leur visibilité. C'est une solution très efficace de nuit, aussi bien que par temps de brouillard, et principalement dans les courbes. La vision est alors plus large et couvre réellement toute la route.

Ajouter des éclairages sur une moto permet aussi d'être mieux vu par les autres usagers de la route. Tout l'intérêt réside alors dans le lieu de la pose. Les feux additionnels, placés légèrement en décalé par rapport aux autres, forment une sorte de triangle lumineux qui va attirer l'œil des automobilistes.

Les 3 types de feux additionnels pour les motos

Dans le domaine des phares pour deux roues, il existe des feux halogènes, xénon et Leds.

  • Les feux halogènes sont les plus anciens et sont de moins en moins utilisés car moins performants par rapport à leurs concurrents directs. Ils sont aussi les moins chers.
  • Les feux au xénon sont les plus puissants mais ils sont aussi les plus imposants en terme de taille, ce qui peut vite gêner sur de nombreux modèles de moto sur lesquelles l'aérodynamique est importante.
  • Les feux Leds se démarquent par une longévité supérieure (environ 25 000 heures pour la plupart des modèles) mais aussi par leur faible consommation électrique. Durables, de grande qualité et économiques, ces feux ont le vent en poupe.

Vivement recommandé par les pilotes professionnels ayant eu l'occasion de les utiliser, les feux additionnels trouvent également tout leur intérêt sur la route.

Législation : est-il obligatoire d'installer des feux additionnels sur sa moto ?

Les modifications diverses qu'un motard peut être tenté de réaliser sur son véhicule sont très réglementées. En matière d'éclairage, il est interdit de modifier la principale source lumineuse d'une moto mais il n'est pas interdit d'en ajouter.

Ce n’est pas obligatoire, mais bien-sûr autorisé et surtout conseillé.
Vous pouvez donc prévoir l’ajout d’un phare LED sur votre moto en toute sérénité, pour votre sécurité
et celle des autres usagers de la route.

Tarifs : combien coûte un phare additionnel ?

De manière générale, la pose de feux additionnels sur une moto représente un investissement compris entre 50 et 350 euros selon le modèle. Attention cependant, selon le type de feu additionnel choisi, la fixation est parfois un peu périlleuse sur certaines motos sportives, à cause du manque de place sur le carénage d'origine.

La fixation de vos feux additionnels

La manière la plus efficace pour fixer vos feux additionnels sur votre moto est de les monter directement sur nos kits de fixation universel qui se posent sur le pare carter.

Conseils d'utilisation, nettoyage et entretien

3 petits conseils supplémentaires pour finir :

  1. Prendre l'habitude de n'allumer les feux qu'une fois le moteur allumé permet d'en allonger la durée de vie.
  2. Afin que les feux additionnels tiennent leur rôle de manière optimale, et cela est aussi valable pour tous les autres éclairages évidemment, il faut penser à les nettoyer régulièrement afin de ne pas réduire significativement leur puissance d'éclairage par des saletés diverses.
  3. Il est utile, voire indispensable, de changer les ampoules très souvent. Tous les ans est une bonne base pour l'entretien des feux.

Si beaucoup s'étonnent que ce type de feux ne soient pas encore montés de série sur les motos, il n'en reste pas moins qu'ils sont rapidement indispensables afin de garantir une meilleure visibilité pour le motard comme pour les autres usagers de la route. Il n'est donc pas superflu d'investir dans ce type d'équipement lorsque l'on roule beaucoup et souvent par temps couvert ou de nuit.

Source image : SplitShire, Pixabay

Avis de nos clients :
4.8/5